« Qu’aurait fait Jésus dans cette situation? »

C’est la question que semblait opposer une des auditrices à la conférencière lors de cette matinée de l’Ecole des Disciples Missionnaires, lorsque celle-ci eut fini de présenter le difficile cheminement moral de la prise de décision. Continuer à lire … « « Qu’aurait fait Jésus dans cette situation? » »

Publicités

« Qu’il prenne sa croix… » (Marc 8,34)

porter sa croixEn ce temps de Pâques, la méditation biblique que je vous propose est inspirée par l’injonction que l’on trouve en Marc 8,34 (Traduction TOB):

« Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même et prenne sa croix, et qu’il me suive. » Continuer à lire … « « Qu’il prenne sa croix… » (Marc 8,34) »

Norman C. Tobias, La conscience juive de l’Eglise, Jules Isaac et le concile Vatican II

Norman Tobias(traduit de l’américain par John E. Jackson)  Biographie  2018  Ed. Salvator

Nous avons tous (ou presque…) entendu parler du manuel d’histoire pour les lycées, « le Malet-Isaac » et donc le nom de Jules Isaac nous est familier même si nous ignorions la personne qui se cachait derrière ce nom. Cependant, le livre de Norman C. Tobias : La conscience juive de l’Eglise, Jules Isaac et le Concile Vatican II (en anglais : Jewish Conscience of the Church, Jules Isaac and the second Vatican council) n’est pas centré sur cette notoriété d’historien scolaire, mais sur le rôle qu’il a joué dans la réforme de l’enseignement de l’Eglise catholique concernant les juifs et je judaïsme. Il est à présent reconnu que Jules Isaac fut l’influence déterminante derrière le quatrième paragraphe de la déclaration conciliaire Nostra Aetate de 1965[1] qui présente la position officielle de l’Eglise catholique concernant ses rapports avec les grandes religions du monde. Continuer à lire … « Norman C. Tobias, La conscience juive de l’Eglise, Jules Isaac et le concile Vatican II »

La logique ternaire, un don divin

La problématique de notre époque 

Nos relations avec les autres, telles que nous les vivons journellement, nous poussent inexorablement vers des échanges d’idées fortement articulées autour d’une logique binaire. Le manichéisme y est très souvent présent. Il s’agit de la logique du Tiers exclus. Cette logique nous est naturellement imposée par notre condition humaine mais elle ne résout pas tous nos problèmes, en particulier ceux qui se rapportent à l’éthique et à la métaphysique.

Continuer à lire … « La logique ternaire, un don divin »

Véronique Margron, Un moment de Vérité

Un moment de véritéSœur Véronique Margron (VM, dans la suite) a voulu « prendre la parole, non pour ajouter une colère à une autre… ni enfoncer le glaive plus avant dans l’Eglise » ; elle « écrit pour réfléchir, mettre des mots, proposer des voies pour sortir de ce scandale, de ce désastre …car au scandale de l’abus commis par un clerc s’en ajoute un second… ces abus relèvent d’une dimension collective », qui ébranle l’institution et jusqu’à sa théologie « pour la façon dont est organisée, pensée l’Eglise catholique ».

Continuer à lire … « Véronique Margron, Un moment de Vérité »

A propos des prêtres qui veulent présider l’eucharistie en tournant le dos à l’assemblée

Prêtre de dosCertains prêtres souhaitent présider l’assemblée eucharistique en lui tournant le dos. Si l’on excepte les schismatiques ou demi repentis nostalgiques, cette attitude concerne surtout ceux qui n’ont pas vécu les années précédant le Concile de Vatican II, qui n’en mesurent peut-être pas tous les apports et ne s’impliquent pas – bien au contraire – dans ses développements. Chacun sait que la liturgie qui organise la prière et la louange communautaire porte aussi, en soi, un enseignement. C’est pourquoi la position du prêtre dans l’assemblée mérite attention. Je voudrais, ici, critiquer certains arguments des partisans de cette tendance parce qu’elle me semble susceptible d’aggraver le cléricalisme, alors qu’il est impératif et urgent de s’en défaire, comme nous y presse le pape François. J’essaierai ensuite de montrer combien cette question liturgique est liée aux enseignements capitaux du Concile s’agissant de l’Église, sa liturgie, les relations des clercs et des laïcs. Continuer à lire … « A propos des prêtres qui veulent présider l’eucharistie en tournant le dos à l’assemblée »

La nativité au prisme de la kénose du Christ

Introduction

Parmi les trois grands moments qui scandent la vie de la Chrétienté : la Nativité, la Passion, la Résurrection, celui de la nativité occupe une place déterminante. C’est le moment ou Dieu décide de s’incarner, d’entrer dans l’histoire. Dieu se fait homme, plus précisément, nous diront les Conciles à venir, la deuxième personne de la Trinité assume notre humanité. Jésus, dont il est dit vrai Dieu et vrai homme assume notre condition, en tout point, sauf le péché. Un sauveur nous est donné. C’est à travers lui que, désormais nous connaitrons le Père. Continuer à lire … « La nativité au prisme de la kénose du Christ »