Franz Stock (1904-1948), un chemin de paix et de réconciliation

Le Bulletin théologique remercie vivement Jean-Pierre Guérend pour sa contribution. Les photos sont en copyright de l’association des Amis de Franz Stock.

Franz Stock, nommé curé de la communauté allemande de Paris en septembre 1934, amené dès 1940 au début de la Guerre mondiale à devenir aumônier des prisons de Paris où étaient incarcérés des ennemis de son pays, nous livre dans la France occupée un témoignage de fraternité universelle. Il nous trace un chemin de paix et de réconciliation.

Continuer à lire … « Franz Stock (1904-1948), un chemin de paix et de réconciliation »

Tout ce qui n’est pas donné est perdu

GivingChaque fois que j’entends cette phrase, je suis sous le charme, le charme de sa profondeur et de sa simplicité, de sa radicalité aussi. Elle viendrait d’Inde, c’est peut-être un proverbe sanskrit. En faisant des recherches sur son origine, on tombe sur mère Teresa, sur Mathieu Ricard (lien), on tombe surtout sur le Père Pierre Ceyrac, missionnaire corrézien parti à Madras (aujourd’hui Chennai) en 1937 et décédé là-bas en 2012 à 98 ans : il a écrit un livre avec ce titre (voir ici), que je n’ai pas lu, mais qui retrace certaines de ses missions à travers le sous-continent. On la retrouve encore en ouverture de la Cité de la joie, le fameux livre de Dominique Lapierre sur le bidonville de Calcutta. Continuer à lire … « Tout ce qui n’est pas donné est perdu »

Saint Benoit hors les cloîtres, Yvonne Arbués

Saint benoit hors les cloitresSaint Benoît hors les cloîtres, Yvonne Arbués, Saint-Léger Editions, 2019.

Préfacé par fr. Etienne Ricaud, osb, Abbé de Fleury, ce petit livre carré joliment présenté a pour sous-titre Un maître de vie pour les laïcs d’aujourd’hui. Ainsi la vie dans le monde pourrait-elle être guidée par le saint maître de la vie des monastères, au-delà du temps d’une retraite spirituelle occasionnelle ou effectuée avec une certaine fidélité ?… Suivons notre guide hors des cloîtres vers Saint Benoît, maître de vie. Continuer à lire … « Saint Benoit hors les cloîtres, Yvonne Arbués »

De l’air du temps au cœur du monde, François Cassingena-Trévédy

De l'air du tempsDe l’air du temps au cœur du monde, un moine dans la cité, François Cassingena-Trévedy, Taillandier, (2019)

Voici l’œuvre d’un moraliste, au sens où La Bruyère le fut, comme écrivain observateur satirique des mœurs de son siècle. De 2014 à 2018 un moine bénédictin atypique – mais existe-t-il un moine-type ? – a, non pas guerroyé contre son siècle, mais tenu une chronique tendant à faire le portrait de notre siècle (on peut oser même dire « nos portraits, notre portrait collectif en ce siècle ») ; c’était pour la revue jésuite Études, de grande ancienneté et de réputation certaine. Continuer à lire … « De l’air du temps au cœur du monde, François Cassingena-Trévédy »

Le Dieu plongeur

Descending_God_(Dzibanche)
Céramique polychrome de Dzibanché (Musée national d’anthropologie de Mexico)

La méditation biblique du dimanche 29 mars dans le Prions en Eglise, proposée par Marie-Laure Durand, se base sur la première lecture tirée du prophète Ezékiel, chap. 37, où le prophète promet au peuple d’ouvrir ses tombeaux et les faire revenir vivre et se reposer sur la terre d’Israël. « Vous saurez que le suis le Seigneur », dit-il, « quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter. Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez. » Or la bibliste intitule sa méditation « Plongeur sauveteur », ce qui me plonge moi aussi dans une réflexion que je vous livre également. Continuer à lire … « Le Dieu plongeur »

La notion de dignité dans les œuvres d’A. Camus et de M. Zundel

Albert Camus  Maurice Zundel

Camus (né en 1913) et Zundel (né en 1897) sont des contemporains. Camus est plus jeune de 16 ans. Ils sont « fils de leur temps » : un XXe siècle tragique qui a connu 2 guerres mondiales, le stalinisme, le nazisme, les guerres coloniales…siècle de violences inouïes. Tous les deux ont été des penseurs qui se sont interrogés sur la condition humaine, et sur la dignité de l’être humain tellement bafouée au XXe siècle. Les réponses qu’ils élaborent sont bien sûre différentes, en raison de leur option de départ : l’agnosticisme pour Camus, la foi chrétienne pour Zundel, et    en raison de la spécificité des démarches philosophique et théologique, mais j’ai pensé que  des rapprochements stimulants pouvaient apparaitre dans l’analyse de la notion de  « dignité » chez ces 2 auteurs. Continuer à lire … « La notion de dignité dans les œuvres d’A. Camus et de M. Zundel »

Carême prenant (ou: si ce virus était vaccin?)

VirusMusulman ou non, tout le monde connaît bien le Ramadan et son « ramdam ». Chrétien ou non, on a vaguement entendu parler du Carême, sans vraiment savoir ce que l’on entend par là ; dans une société où l’injonction majeure est : Faites-vous plaisir, peu de chances pour que la notion de privation volontaire rencontre un franc succès. Continuer à lire … « Carême prenant (ou: si ce virus était vaccin?) »

Lourdes, un film documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai

LOURDESLourdes, un film documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai,
sur une proposition de Sixtine Léon-Dufour, projeté en mai 2019 dans les salles et diffusé en DVD en septembre 2019.

 A François, lycéen non-croyant, qui se portait bénévole au service des malades en pèlerinage, je dédie cet article. Continuer à lire … « Lourdes, un film documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai »

« L’heure où le Fils de l’homme viendra » (Luc 12, 39-48)

Jesus_frappe_a_la_porte« Tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

C’est bien le problème : on ne connaît pas l’heure où le Fils de l’homme viendra ! Nous sommes effectivement tout comme celui qui ne sait pas quand le voleur s’introduira chez lui et, pire encore, quand la mort nous prendra… et que le jugement sera définitif. Et ce jour sera celui d’un jugement puisque Luc nous rapporte que, le maître arrivant, l’intendant sera ou bien « établi sur tous les biens » ou bien « assigné à partager le sort des infidèles » selon qu’il aura bien ou mal traité les serviteurs. Continuer à lire … « « L’heure où le Fils de l’homme viendra » (Luc 12, 39-48) »