Marek Halter, Je rêvais de changer le monde, Mémoires

Marek-Halter-je-revais-de-changer-le-monde« Pourquoi ce livre ? La question m’obsède. En évoquant le passé, ne suis-je pas en train de me ranger aux côtés de tous ceux qui, comme des brocanteurs, traînent leur charrette de souvenirs ? J’essaie de me placer en dehors de moi. Hors de ma personne. (…) je suis le mémorialiste d’un homme qui s’appelle Marek Halter. »[1] La réponse est pourtant simple : cet écrivain-là aime écrire. Oui, il confronte les questions de tous les mémorialistes, il s’interroge sur la substance de ce temps que d’autres avant lui ont tenté d’emprisonner dans leurs phrases. Mais le plaisir principal de cette lecture vient de ce que nous sommes en compagnie d’un conteur qui raconte bien. D’ailleurs c’est comme ça qu’il a commencé. Après la guerre, où, ayant fui le ghetto de Varsovie avec ses parents, il débarque en URSS, en Ouzbékistan, il se débrouille pour s’imposer auprès des gamins de la rue qui veulent le brimer en tant que juif, en racontant des histoires, en utilisant sa langue bien pendue. Le succès arrive vite, il devient « Marek-tcho-khorocho-balakaiet » (Marek qui raconte bien), et c’est toujours lui qui, à près de 84 ans (il est né en 1936), a enchanté des millions de lecteurs de par le monde avec des livres comme La mémoire d’Abraham, Les fous de la paix, Les mystères de Jérusalem, et sa série des femmes dans la Bible et des femmes de l’Islam. Continuer à lire … « Marek Halter, Je rêvais de changer le monde, Mémoires »

Publicités

Le 1er Forum Interconvictionnel normand

forumA l’issue de la Marche pour la Paix de 2016 co-organisée à Rouen par les frères franciscains et l’Acrip, Françoise Brument et Abdelkader Bekhedda rêvent alors d’un évènement annuel pour la paix, dans la lignée de cette grande marche pacifique et pacifiste. Tous les deux imaginent un lieu d’échange et de discussion propice à la découverte de l’autre, de sa culture, de ses croyances. Et petit à petit émerge l’idée d’un forum interreligieux. C’est au printemps 2018 qu’Abdelkader soumet cette idée aux membres du Conseil d’Administration de l’Acrip. Bien qu’appréciée par de nombreux administrateurs, ils ne souhaiteront pas faire porter le projet par l’association. Continuer à lire … « Le 1er Forum Interconvictionnel normand »

François Clavairoly et Michel Kubler, Protestants et catholiques, ce qui nous sépare encore

Protestants CatholiquesProtestants, catholiques, ce qui nous sépare encore par François Clavairoly, Michel Kubler avec Loup Besmond de Senneville, Bayard, 2017, 274 pages

Le pasteur François Clavairoly est président de la Fédération protestante de France depuis 2013. Il a publié en 2011 Paroles d’alliance. Dialogue entre un pasteur et un rabbin sur la société française avec Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, aux Editions François Bourin. A l’occasion du cinq centième anniversaire de la Réforme, il dialogue cette fois avec un prêtre catholique, le Père Michel Kubler, théologien, ancien rédacteur en chef du quotidien La Croix. Tous deux sont engagés dans la réflexion œcuménique à travers le Groupe des Dombes. Ce groupe est « une instance officieuse de dialogue entre théologiens catholiques et protestants francophones qui se réunissent pour travailler et prier ensemble », comme le précise l’avant-propos.

Télécharger l’article Continuer à lire … « François Clavairoly et Michel Kubler, Protestants et catholiques, ce qui nous sépare encore »