Accueil

Le Bulletin Théologique n°18 est sorti!…  Il contient tout (ou presque) que vous avez toujours voulu savoir sur Jeanne d’Arc! (Et d’autres petites choses aussi).

 

Jeanne d'Arc

Seule représentation contemporaine connue de Jeanne d’Arc, esquissée en marge d’un registre par Clément de Fauquembergue, greffier du parlement de Paris, le 10 mai 1429. Ne l’ayant jamais vue, le greffier la dessine par ouï-dire, comme une figure allégorique sans prétention au portrait physique réaliste, avec un vêtement féminin (la robe décolletée), nue-tête et « décoiffée », les cheveux longs dénoués caractérisant en l’occurrence la prostituée ou la prophétesse, femmes hors de l’ordre social médiéval. À ces attributs féminins symboliques, pourtant délaissés par la Pucelle qui portait l’habit masculin et la coupe en sébile, Fauquembergue ajoute une épée et un étendard à deux queues arborant les initiales « JHS » (monogramme trilitère du nom grec de Jésus-Christ), détails puisés dans les échos de la levée du siège d’Orléans. Archives nationales, Registre du Parlement de Paris, 1429.